Le street art et la déco : un mariage possible ?

Si l’art n’a pas fait l’unanimité sur sa définition, nous sommes d’accord qu’elle renvoie à la communication ou à l’expression. Il s’agit de l’expression de ses perceptions sur le monde, ses ressentis, ses émotions, ses intuitions et son intellect. C’est donc une projection de soi ou de l’autre dans l’univers matériel. La mondialisation et l’ultralibéralisme ont fait éclore plusieurs types nouveaux d’expression culturelle et artistique. Parmi ces types, nous retrouvons le « street art » ou l’art urbain. L’art urbain est un mouvement contemporain, regroupant des formes variées d’expressions réalisées dans la rue ou les espaces publics. Il englobe maintes techniques, comme le graffiti, la réclame, la mosaïque, le sticker…

Le « street art » avait pour objectif initial d’exposer des idées et des points de vue de façon directe ou abrupte aux passants. L’art a choisi la rue, car son expression heurtait trop la sensibilité dans les galeries. Ainsi, le « street art » doit interagir avec le public, qu’il contribue à émerveiller et à enchanter par ses couleurs et messages. Tout compte fait, l’art se décline sous son triptyque bâtir, sculpter et réaliser des motifs ornementaux. Avec ce triptyque, le lien est vite trouvé entre le « street art » et la décoration. Contesté à un moment donné, le graffiti a gagné les lieux publics, avec sa vocation esthétique. La décoration fait référence aux arts décoratifs, car on peut décorer un objet en y accolant des affiches, en le peignant, en y accrochant des tableaux ou encore avec des mosaïques. 

Le « street art » dans la décoration : un mariage inévitable

La décoration concerne les objets qui peuvent varier d’un mur, d’une chaussure, d’une fresque, d’une toile… L’art urbain est devenu de plus en plus sollicité. Il est prisé parce qu’il donne une touche personnelle à de nombreux projets de design. La décoration étant de plus en plus le reflet d’un savant mélange atypique, il est donc inévitable que s’invite le « street art », qui répond à toutes ces exigences. Les toiles de graffeurs et des dérivés du design « street art » constituent la nouvelle attraction des décorations intérieures. La part belle est faite au papier peint, coussins ou encore tissus d’ameublement. Vous aussi, il vous est possible d’inviter cet art chez vous.

Le « street art » : l’avenir de la décoration 

Nul ne se serait douté que l’art urbain ou « street art » quitterait la rue et s’installerait en intérieur. En effet, les décorations classiques manquaient déjà d’originalité. La recherche d’une panoplie de possibilités dans le choix des formes, des thèmes abordés et des couleurs utilisées a été en faveur de cet art. L’art urbain offre des possibilités infinies et des choix à n’en plus finir sur la façon d’orner des objets qui se trouvent à l’intérieur des habitations. Il révolutionne la façon de présenter une image, une idée, un meuble ou encore de peintre son mur. 

Le « street art » et la déco : un mariage d’avenir 

Nombre d’artistes « street art » l’ont compris aujourd’hui : il faut faire connaître son savoir-faire aux yeux du monde pour changer la donne sur le regard porté sur l’art urbain. S’il était inconvenable ou maladroit de dessiner sur des véhicules, maintenant, c’est un travail qui pourrait faire l’objet d’un métier. Beaucoup d’artistes se réunissent pour présenter ces savoirs variés à un public fasciné et ignorant. La décoration a donc de beaux jours devant elle, face aux nouveaux génies d’un autre genre, prêts par leur originalité à changer la face du monde. Le regard sur les interventions des nouveaux artistes urbains, tant sur la toile que sur le monde de la décoration, témoigne de l’importance qu’ils revêtent aujourd’hui. La personnalisation des espaces et des cadres de vie est un marché porteur, que les graffitis et les nouveaux ornements ont rendu possible. L’avenir s’annonce donc très coloré pour le « street art », qui remodèle le regard que nous avons longtemps eu sur nous-mêmes et sur les autres, le regard que nous avons de notre entourage. Désormais, une palette large de choix nous est offerte.


Nombre d’artistes « street art » l’ont compris aujourd’hui : il faut faire connaître son savoir-faire aux yeux du monde pour changer la donne sur le regard porté sur l’art urbain. S’il était inconvenable ou maladroit de dessiner sur des véhicules, maintenant, c’est un travail qui pourrait faire l’objet d’un métier. Beaucoup d’artistes se réunissent pour présenter ces savoirs variés à un public fasciné et ignorant. La décoration a donc de beaux jours devant elle, face aux nouveaux génies d’un autre genre, prêts par leur originalité à changer la face du monde. Le regard sur les interventions des nouveaux artistes urbains, tant sur la toile que sur le monde de la décoration, témoigne de l’importance qu’ils revêtent aujourd’hui. La personnalisation des espaces et des cadres de vie est un marché porteur, que les graffitis et les nouveaux ornements ont rendu possible. L’avenir s’annonce donc très coloré pour le « street art », qui remodèle le regard que nous avons longtemps eu sur nous-mêmes et sur les autres, le regard que nous avons de notre entourage. Désormais, une palette large de choix nous est offerte.

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Méta

    arnaud Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *