L’isolation thermique des fenêtres

Les ouvertures comme les fenêtres et portes sont jugées comme sources de la déperdition de 25% de la chaleur. Les gouvernements qui se succèdent octroient une aide financière via le Crédit d’Impôt Transition Énergétique dans le but d’inciter les citoyens à procéder à la rénovation thermique des ouvertures, répondant à la réglementation thermique en vigueur RT 2012.

Les avantages d’une bonne isolation thermique

En premier lieu, les fenêtres qui se dotent d’une meilleure isolation thermique permettent de bénéficier des économies d’énergie considérables. Une fenêtre PVC double vitrage moderne présente jusqu’à cinq fois plus d’efficacité en termes d’isolation comparée à une structure à l’ancien simple vitrage. En résultat, on peut réaliser des économies jusqu’à 30 % sur les factures de chauffage et de climatisation.

En outre, une bonne isolation procure un meilleur confort sans sentir un courant d’air près des fenêtres. La température à la surface de la vitre peut atteindre 15°C, ne produisant pas la sensation désagréable aussi bien au toucher qu’à proximité immédiate de la fenêtre.

De plus, des fenêtres à isolation thermique optimale permettent de préserver l’environnement. Les émissions de gaz à effet de serre diminuent à hauteur de 1,2 tonne par an.

Les moyens de mesurer l’isolation thermique des fenêtres

On évalue l’isolation thermique d’une fenêtre à partir des différents coefficients qui traduisent la capacité d’isolation d’une fenêtre ainsi que ses performances.

  • Le coefficient de transmission thermique exprimé en W/(m².K). Il renseigne sur les caractéristiques de performances de l’ensemble de la fenêtre, d’un vitrage et d’un châssis à transmettre de la chaleur au sein de la maison. L’ Uw concernant la fenêtre, Ug concernant les vitrages, Uf le châssis. Plus U est minime, plus l’isolation thermique de la fenêtre est fiable.

On mesure en Watt les coefficients de performance thermiques par m² de fenêtre et par degré Kelvin (W/(m².K). Ces coefficients définissent la capacité de la fenêtre à garder la température à l’intérieur du logement.

Les coefficients de performance d’isolation thermique d’un :

* simple vitrage à l’ancienne : 6 W/(m2.K)

* triple vitrage moderne : 0,5 W/(m2.K)

* un profilé standard de 70 mm : 1,3 W/(m².K)

* un profilé haut de gamme de 85mm : 1,0 W/m².K

Le coefficient de transmission solaire exprimé en Sw : mesure la capacité de la fenêtre à transmettre la chaleur du soleil à l’intérieur de la maison. Le coefficient Sw est évalué seulement entre 0 et 1. Si Sw est égal à 0, la fenêtre ne transmet pas la chaleur solaire à l’intérieur. Si Sw = 1, la fenêtre transmet la totalité de l’énergie solaire.

Le coefficient de transmission lumineuse exprimé en TLw : mesure la capacité de la fenêtre à transmettre la lumière naturelle au sein de l’habitation. Plus TLw est haut, plus la quantité de la lumière naturelle est importante.

 

 

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Méta

    arnaud Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *