Les principaux conseils pour améliorer l’isolation de sa maison

Les travaux d’isolation coûtent cher puisqu’ils requièrent souvent la démolition et la reconstruction de certains murs. Le budget à mobiliser dépend de l’ampleur des déperditions de chaleur à combler. Heureusement, les ménages modestes ont accès à des offres inédites. Ils peuvent notamment trouver des formules à 1 €.

Les avantages d’une bonne isolation

Une structure bien isolée offre un confort thermique optimal à ses occupants. En effet, les déperditions de chaleur sont minimes. Ainsi, il n’est pas nécessaire de trop solliciter le système de chauffage durant l’hiver. Pendant l’été, l’habitation garde aussi de la fraîcheur, ce qui évite de se servir du climatiseur. Dans ce contexte, on vit dans une vraie maison basse consommation. D’ailleurs, le bâtiment devient moins énergivore et on parvient à réduire les factures.

Dans tous les cas, les économies d’énergie tirées de ces ouvrages permettent d’amortir les dépenses sur le long terme. Toutefois, le budget à mobiliser n’est pas à la portée des ménages modestes. Effectivement, il faudra souvent faire de grands travaux. Il faudra notamment procéder à l’isolation des rampants au niveau des combles. Les matériaux à utiliser peuvent coûter assez cher. Heureusement, il est possible de profiter de certaines aides.

Obtenir une solution pas chère

Avec le Pacte Energie Solidarité, certaines personnes peuvent s’offrir des travaux d’isolation à 1 euro et des professionnels s’en occupent. Les ouvrages respectent l’environnement, car le matériau utilisé est de la laine minérale ISOVER. Cet isolant est à 98 % écologique.

Plus de 30 000 familles  françaises ont déjà profité de cette formule. Pour en bénéficier, il faut néanmoins remplir les critères d’éligibilité. En général, ce dispositif s’adresse aux ménages modestes. D’abord, il faut posséder ou louer une maison individuelle depuis plus de 2 ans. Puis, le système de chauffage dont le bâtiment est équipé doit être à combustion (à gaz, à bois, au fioul…). Par ailleurs, le revenu fiscal des demandeurs  ne doit pas excéder les montants fixés par l’Agence nationale de l’habitat. Enfin, la zone climatique où se trouve la résidence est prise en considération. Dans tous les cas, les procédures à suivre restent simples. Les intéressés contactent le maître d’œuvre de leur choix et doivent remettre certains  justificatifs  aux autorités  concernées.

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Méta

    arnaud Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *