Rénover la cuisine pour avoir un style vintage

Deux étapes successives mais qui peuvent être abordées simultanément marquent les travaux de rénovation de la cuisine afin d’avoir un style vintage. La première est la rénovation proprement dite qui comprend les grands axes des travaux, à savoir l’état des lieux, la transformation des murs, le travail sur le sol, la retouche du mobilier, puis la finition qui consiste à accessoiriser la pièce. La seconde étape est la touche finale de décoration qui peut être personnalisée selon le choix ou le désir de la famille. Cette touche finale est très importante, car elle reflète la personnalité des personnes qui habitent dedans. Dans ce cas, le choix de chaque objet déco, comme par exemple un petit tableau pour la liste de ménage, une montre, des bocaux personnalisés etc, ne doit pas être négligée. En manque d’inspiration ? N’hésiter pas à visiter ce site pour trouver les meilleures idées pour la décoration de chaque pièce de maison, mais surtout pour le style vintage de la cuisine.

Le style vintage pour la cuisine, c’est quoi ?

Ce n’est surtout pas l’aspect ringard d’une cuisine vieillissante. Il faut savoir faire la différence entre le ringard et le rétro. Il faut savoir analyser l’origine même du mot « vintage » qui, en œnologie, contient le mot « vin », et qui de ce fait, désigne le vin de Porto millésimé. On peut donc déduire que le style vintage est cette déco durable qui se bonifie avec le temps, mais revenons tout d’abord au gros des travaux, avant d’opter pour quelques-uns des meubles vintage proposés par www.barak7.com, par exemple.

Les grandes étapes des travaux

Dresser l’état des lieux, c’est prendre le temps de noter les éléments qui ont vraiment besoin d’une intervention. La crédence présente-t-elle une cassure ? Les murs sont-ils défraîchis ? Comment mettre tout cela en valeur en transformant l’ensemble afin de lui donner un look vintage ? On a l’habitude de photographier l’état de la cuisine avant intervention (puis, le résultat qui vient après, bien sûr, pour pouvoir l’apprécier et donner quelques touches d’amélioration plus tard). Cela aide beaucoup dans l’évaluation des besoins et dans l’estimation du coût de la rénovation.

Ensuite, transformer les murs, c’est les peindre, bien entendu. Pour une cuisine des années 50, les légères couleurs comme le pastel, le jaune pâle, la bleue layette ou le vert d’eau sont de mise. Côté matériau, le formica domine. Les adeptes de la tendance sixties ou seventies oseront les teintes acidulées telles que l’orange, le vert pomme, le jaune bien prononcé voire le rouge. Mettez du naturel pour les adoucir. Choisissez par exemple des meubles en fibre de bois.

En ce qui concerne le sol, s’il s’agit d’un vieux parquet, on le rénove, certes, mais en laissant quelques touches de brut. Laissez également en place la grande hotte du style ancien. La première règle pour réussir une déco vintage pour la cuisine, c’est le mélange des styles. Veillez toutefois à le faire avec goût, que vous associiez les teintes, les matières ou les motifs. Autant que possible, évitez l’uniformité.

Complétez le tout avec un équipement électroménager de « marque vintage ». Les objets antiques, quand ils sont bien entretenus, augmentent toujours en valeur. On se souvient de la marque SMEG des années 50, ainsi que des marques La Germanica, Gorenje et Oceania. Le frigo, le lave-vaisselle, le lave-linge ou la gazinière d’antan, sont en général durables. Alors, du moment où le look est là, quoique la performance laisse à désirer, ce n’est pas grave. Ces appareils électroménagers trouvent toujours leur place dans une cuisine de style vintage.

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Méta

    arnaud Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *